Mali, Sahel, AQMI : les rapports ambigus entre l’armée française et les journalistes… Choses entendues à l’IHEDN par Ph Rochot .

Posted on novembre 8, 2013

1



Phillippe Rochot sait par expérience ce qu’il dit sur ce sujet qu’il connait en l’occurrence si bien, ou la faute de carre n’est en rien responsable ni le plus souvent commise par le journaliste. Ceci ressemble étrangement à un procès d’intention des militaires vis à vis des journalistes sur le terrain. Trop facile !

Posted in: Uncategorized