Posted on avril 1, 2013

0



Bonjour mon cher Dédé,
Ton billet est excellent et je vais le mettre en bonne place sur Brasil-Infos dès aujourd’hui. C’est tout de même incroyable que de nos jours existe une telle situation en France, un pays industrialise et touristique !!! C’est révoltant !
On se croirait à l’époque de Zola.
La France donneuse de leçon à l’extérieur devrait commencer par améliorer sa politique sociale envers les étrangers. Il semble malheureusement que ce n’est nullement la préoccupation de nos gouvernants. Donnons leur un coup de pied au cul pour les réveiller et déranger ces messieurs sur ce sujet qu’ils préfèrent oublier à bon escient.
Je suis toujours très heureux d’avoir de tes nouvelles et de recevoir tes billets qui sont comme chaque fois excellents à l’image de ta générosité et de tes saines colères mais aussi pour de nobles causes auxquelles j’adhère tout à fait.
À très bientôt mon cher Dédé.

François – Mary Bourreau
Journalista – Director executivo
Journal francophone du Brésil
http://www.brasil-infos.com – Vitoria

Le blog de Dédé de Montreuil

Bonjour M’ssieurs-Dames,

Etant fils d’immigrés italiens, j’ai bien connu les bidonvilles – appelé aussi la zone – entre les portes de Montreuil et des Lilas dans les années 1955. Des italiens, espagnols, polonais, provinciaux, chiffonniers, biffins, manouches vivaient dans des baraques en tôle et en carton dans la boue.
Avec d’autres enfants, je jouais dans cet univers, ont s’appropriaient les terrains, ont couraient entre les gravats, morceaux de ferraille, etc… Ont inventaient des histoires et des jeux. Je venais de temps en temps en cachette, malgré l’interdiction de mes parents à cause des dangers permanents et des maladies comme la tuberculose. J’aimais beaucoup les habitants qui étaient très accueillants et souriant malgré leurs conditions de vie.
Couv_Memoires_d_exils

Bidonvilles en 1955 à Montreuil après la guerre de 1940

Bidon 13

Quel choc de revoir les mêmes camps en 2013 !!! je suis dans une grande colère et indignez ! 

Tout simplement comme un être…

View original post 1 311 mots de plus

Posted in: Uncategorized