Xingu Vivo » Obra de Belo Monte antecipa alagamento em Altamira

Posted on février 9, 2012

1



Xingu Vivo » Obra de Belo Monte antecipa alagamento em Altamira.

Un autre coup de gueule !

Le gouvernement met les bouchées double pour anticiper la montée des eaux près de Altamira la capital du Xingu dans le Mato Grosso. C’est pour Dilma une course contre la montre qui s’organise à l’insu des médias (qui ne commentent rien sur ce sujet).

Le peuple indigenas est très valeureux, mais reste sans défense aucune. Il est à juste titre apeuré, on peut les comprends, par ces inondations sciemment provoquées de leurs maisons.

Le peuple indien est en train de mourir dans le sang au nom du capital et de la spéculation, mais le Xingu et l’Amazonie aussi.

Quant aux autres tribus isolées toujours menacées, elles aussi disparaitront massacrées par les bucherons ou les pistoleros des gros propriétaires terriens.

C’est un carnage autorisé voir même consenti par les autorités brésiliennes et dont personne ne parle.

Un génocide honteusement programmé pour accomplir la suite du plan national, d’augmenter le nombre des barrages dans cette région tant convoitée par les richesses insoupçonnée du sous-sol… Avec force de propagande comme il se doit, pour donner le change et vanter les bienfaits pour le moins contestables d’une augmentation d’énergie nécessaire pour le pays. Mensonges!

Qu’en penserait la Cour Pénale International ?

De ce côté aussi c’est le « silence radio » le plus total, sur ces indiens « déplacés » qui ne savent plus où aller…

C’est un véritable saccage de la planète, par pure ignorance et incompétence notoire des autorités qui s’obstinent sans rien changer d’un iota dans une politique d’obscurantisme qui est à des années lumières du sacro-saint « progrès ».

Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis… L’histoire assurément, jugera sans aucune complaisance ni circonstance atténuante les responsables de cette bêtise humaine . Il sera néanmoins comme toujours, beaucoup trop tard  et sans aucune possibilité de revenir en arrière.