A Noël dépensez, tout va bien…l’euro est (presque) mort… Vous aussi.

Posted on décembre 12, 2011

3



L’image ci-dessous explique aussi pourquoi Cameron et son Empire Britannique de la Dette (497% de son PIB national) ne veut pas entendre parler de rigueur budgétaire. Ce sont les pires d’Europe, et sûrement du monde !

L’Euro est à l’agonie, et plus rien ne peut le sauver… Ouf il était temps ! Comme dirait Charles Gave, l’Euro est la « peste bubonique » et c’est en l’éradiquant que les nations seront sauvées… Ce « Frankeinstein monétaire » est sur le point de finir sa vie (elle fut courte, moins de 15 ans) et les seuls euros que nous pourrons tenir dans nos mains seront imprimés sur les pages des livres d’histoire. Je vous laisse expliquer à vos enfants comment une seule génération d’individus à vécu avec le franc, puis le nouveau franc, puis l’euro et… le nouveau franc. Quand ils seront grands, ils découvriront pourquoi cette invention était une ânerie que nous voulions à tout prix sauver en ruinant 27 pays… avec la bénédiction des médias…
La VRAIE dette de la France : 341% du PIB !

Oubliez les 88% de dette sur le PIB (calculs de la press-titution et la politique françaises). Ce montant ne prend pas en compte les emprunts des entreprises privées, des banques et des propriétaires immobilier.
En réalité, la totalité des engagements des français envers les trafiquants de dettes (personnes autorisées à réaliser frauduleusement des écritures comptables en hypothéquant vos biens acquis par le travail tout en magouillant leurs bilans) est supérieure à l’Italie et proche de celle de l’Espagne.

Vous comprenez pourquoi S&P veut abaisser la note de la France de 2 crans !
Dans le scénario du pire, elle plongerait la France dans une spirale de la dette difficilement maîtrisable, à la manière de la Grèce ou de l’Italie, avec un enchaînement de phénomènes « auto-réalisateurs »: déficits publics aggravés, confiance des investisseurs en berne, investissements et consommation en chute libre… Avec au bout du compte, une profonde récession en perspective. »
Presse libre ou press-titution, choisissez votre camp !

Un parallèle intéressant entre la press-titution française qui vous « informe » d’événements actuels dont nous avions déjà anticipé la réalisation depuis des mois grâce à la vraie presse libre…

En résumé, si vous lisez ce blog (parmi d’autres), vous savez avant tout le monde ce que les médias vous annonceront fin 2012…

Pour les anglo-saxons, les banques européennes sont (presque) mortes
Dans une parution du Telegraph du 9 décembre, les analystes séniors avertissent leurs clients d’une faillite bancaire imminente du fait de l’échec du sommet européen et qu’un « crédit crunch » collatéral (resserrement du crédit) pouvait arriver d’un instant à l’autre.

« D’autres pensent que les banques de la zone euro se dirigent vers une catastrophe et l’inquiétude est grandissante sur le fait qu’une grande banque peut s’effondrer en quelques semaines. »

« les banques allemandes montrent la détérioration la plus notable dans leurs ratios de fonds propres de base. »

En France l’état est en rupture de paiement et de liquidités… Un fait avéré qui commence à faire boule de neige auprès des militaires, des policiers, des fonctionnaires, des professeurs intérimaires, lesquels attendent toujours leur salaire et les primes. Le gouvernement tente de se cacher derrière le faible argument du « dysfonctionnement ». Lequel ne saurait tenir bien longtemps avant que tout le monde ne descende dans la rue pour dresser un état de siège devant les banques qui n’auront plus un sou de liquidité dans leurs agences. Ce qui veut dire en clair, l’état est quasiment en faillite.

A part cela tout va bien… Joyeux Noël !

PS: Juste un lien pour le plaisir.

http://liesidotorg.wordpress.com/2011/12/13/un-employe-de-standard-poors-declarerait-il-la-guerre-a-lallemagne-au-nom-de-wall-street/