Dépêche – Une triste commémoration historique…

Posted on août 4, 2011

1



Le 2 juillet 1966 ça vous dit quelque chose ?
Une date tristement historique dans la mémoire de certain et qui continue de laisser des traces sur les nouvelles générations.
Vous donnez votre langue au chat ? Cette date est en effet oubliée dans l’hexagone et non répertoriée dans les ouvrages scolaires.

Le 2 juillet 1966 fut la date qui illustre dans toute sa splendeur un orgueil démesuré de la France par l’explosion de la première bombe atomique à Mururoa dans l’archipel Tahitien.
La folie des grandeurs était alors à son comble avec tout son accompagnement de promesses (non tenues) développement, croissances, emplois, puissance de frappe, etc.

D’autres explosions ont suivi depuis à Mururoa mais aussi à Tatou laissant derrière elles chaque fois son lot de contaminés, de désolation écologique dans tout l’archipel ou plus rien désormais ne pousse depuis 45 ans…. Sans parler des conséquences génétiques qui se perpétuent sur les populations et les nouvelles générations dans l’indifférence totale de nos élus.