Nafissatou Diallo remercie publiquement ses soutiens

Posted on juillet 28, 2011

2



Poursuivant sa stratégie de communication, la plaignante ne répondra pas à la presse.

« On est vraiment sur le plan du cliché » poursuit aussi le professeur de droit américain Jean-Eric Branaa, prenant pour exemple le lieu : « il n’a pas choisi Brooklyn pour rien. C’est de la mise en scène pour renforcer le côté humble de Nafissatou Diallo : c’est Brooklyn contre Manhattan« .

Les avocats de Nafissatou Diallo qui jouent le tout pour le tout et leur dernière carte, ne relâchent pas la pression sur le procureur de Manhattan. Après avoir organisé la prise de parole de leur cliente dans les médias américains qui ont publié ses interviews cette semaine, celle qui accuse DSK d’agression sexuelle participe à une conférence de presse, jeudi 28 juillet, à 12h à New York.

Cette prise de parole très largement instrumentalisée, qui s’inscrit dans la stratégie de communication adoptée par ses avocats et devrait se tenir au Centre culturel chrétien de Brooklyn, a été annoncée mercredi 27 juillet par l’organisation communautaire africaine de New York United African Congress, qui soutient la jeune femme. Selon un communiqué de cette organisation, l’avocat de la plaignante Kenneth Thompson sera présent.

Elle « remerciera le large rassemblement de New Yorkais qui l’ont soutenue »
Selon l’organisation United African Congress, Nafissatou Diallo « remerciera le large rassemblement de New Yorkais qui l’ont soutenue, elle et sa fille, lors de cette terrible épreuve » mais ne répondra pas à la presse.
Divers représentants d’associations religieuses et de femmes devraient également être présents, selon la même source. « Mme Diallo se dresse pour les droits de toutes les femmes victimes d’agressions qui se battent pour leurs droits et leur dignité. »

Elle a rencontré des membres du bureau du procureur pendant 8 h
Mercredi 27 juillet, la femme de chambre du Sofitel de Times Square a rencontré pendant près de 8 heures des membres du bureau du procureur. Le but de cette rencontre, peu de temps après la diffusion de ses interviews et au lendemain de l’annonce d’un nouveau report de la prochaine audience, aurait notamment eu pour but d’éclaircir le contenu de cette conversation téléphonique qu’elle a eu avec un détenu et dont elle et ses avocats contestent la retranscription.

« Une campagne médiatique pour persuader un procureur de maintenir les charges »
Dans un communiqué diffusé suite à la sortie médiatique de Nafissatou Diallo, les avocats de DSK Benjamin Brafman et William Taylor ont notamment déclaré qu’elle était « la première accusatrice de l’histoire à mener une campagne médiatique pour persuader un procureur de maintenir les charges contre une personne auprès de qui elle espère obtenir de l’argent ».

Le 1er juillet dernier, après que le bureau du procureur a révélé certains éléments décrédibilisant la jeune femme, Dominique Strauss-Kahn, toujours sous le coup de 7 chefs d’accusation, a été libéré sur parole. Son prochain rendez-vous avec la justice est prévu le 23 août.