Nafissatou Diallo – Une prostituée réputée pour ses prestations exorbitantes…

Posted on juillet 2, 2011

7




Les dernières révélations de ce samedi 2 juillet confirment une fois de plus mon analyse dans le développement de mes articles précédents sur l’affaire DSK/Diallo .  On est très loin de l’image d’une femme sérieuse bien sous tous rapports présentée au début de cette affaire par les médias américain. C’est avant tout une personne froide, calculatrice, manipulatrice, déterminée… Et encore, nous ne sommes pas au bout de nos surprises.

D’après le New York Times (NYT), qui a révélé jeudi soir que le dossier d’accusation était « sur le point de s’effondrer », il ne fait pas de doute en ce samedi 2 juillet, qu’une relation sexuelle tarifée a bien eu lieu entre l’ancien patron du FMI et son accusatrice.

Mais les enquêteurs soupçonnent la jeune femme d’être impliquée dans des activités criminelles, tels que trafic de stupéfiants et blanchiment d’argent. Plusieurs individus ont déposé, au cours des deux dernières années, de l’argent liquide, pour un total de 100.000 dollars, sur son compte en banque, selon le très sérieux quotidien américain. Nafissatou Diallo qui est en l’occurrence loin d’être une sainte , aurait aussi menti dans sa demande d’asile aux Etats-Unis, où elle vit depuis 2002.

« Une prostituée » ?
Le New York Post, dans un article publié ce samedi matin, dispose d’une source qui indiquerait qu’elle est en fait « une prostituée », réputée pour « recevoir des pourboires d’un montant extraordinaire » pour sa fonction. Toujours selon la même source, Nafissatou Diallo bénéficierait de dépenses de beauté qui seraient couvertes « par des hommes qui ne lui sont pas particulièrement reliés ».

Elle se livrait à la prostitution au vu et au su du Sofitel. Pourtant, la direction de celui-ci avait tout de suite pris la défense de la prostituée présentée comme une employée modèle et « donnant satitisfaction » (sic).

Lors d’une conversation téléphonique avec un homme condamné pour trafic de drogue, « elle [avait] discuté de l’intérêt de poursuivre les accusations » contre Dominique Strauss-Kahn moins de 24 heures après le début du scandale, a ajouté le journal.

Quand la conversation a été traduite – ce qui a pris toute la journée de vendredi – les enquêteurs étaient alarmés. La victime présumée affirme au téléphone « Ne t’inquiète pas, ce type a plein d’argent. Je sais ce que je fais« , déclare le journal.

La femme de chambre serait entrée sciemment dans la chambre du président du FMI, sachant qu’il faisait partie des « riches clients » de l’hôtel. Le fait qu’il y ait eu relation sexuelle n’est contesté par personne mais le quotidien donne des précisions sur la suite.

Ses sources affirment que Nafissatou aurait réclamé de l’argent à DSK, qui aurait refusé. Elle aurait alors insisté un moment et aurait pu être bousculée durant cet échange.

Les informations semblent cependant provenir en grande majorité d’enquêteurs travaillant pour la défense de DSK qui tentent d’obtenir au plus vite l’abandon des poursuites en jetant le discrédit sur la jeune femme.

Elle est mariée à un dealeur

Selon des révélations du Journal du dimanche du 3 juillet, le dealeur à qui Nafissatou Diallo, 32 ans, a téléphoné en prison le lendemain de l’arrestation de DSK s’avère aujourd’hui être son second mari.

Le trafiquant serait gambien et avait été arrêté en possession de 180 kg de marijuana. Elle l’a épousé religieusement il y a un peu plus d’un an, selon le journal, qui précise que « le mariage n’a pas encore été transcrit dans les registres d’état civil américains ».

Aujourd’hui, les nouvelles révélations du New York Post renversent irrémédiablement la situation, si bien que ces durs propos se retournent contre Nafissatou Diallo, l’accusatrice de DSK.

La réponse de l’avocat
L’avocat de la plaignante a qualifié de « mensonges » les informations selon lesquelles elle serait mêlée à des trafiquants de drogue.
Kenneth Thompson, a admis vendredi 1er juillet que l’affaire paraissait compromise. « Nous pensons que le procureur du district pose les fondements d’un non-lieu », a reconnu Maître Thompson. Il a cependant maintenu les accusations de sa cliente, assurant qu’elle n’avait pas « changé un seul mot » à sa version des faits. Il a précisé avoir « des preuves matérielles » des crimes sexuels reprochés à l’ancien ministre.

Maître Thompson a rapporté que sa cliente lui avait dit: « Je vais me montrer devant les caméras pour dire au monde entier ce qu’a fait Dominique Strauss-Kahn ». Visiblement, cette femme ne recule devant aucun obstacle pour arriver à ses fins.

« Des descendants d’érudits musulmans »
Depuis la Guinée, un de ses frères a aussi catégoriquement rejeté les informations du quotidien. « C’est archi-faux. Nous sommes des descendants d’érudits musulmans très pieux, nous ne pouvons pas nous laisser emporter par le gain facile de l’argent », a expliqué Mamadou Dian Diallo… Apparemment celui-ci risque d’être profondément déçu par sa sœur qui a semble-t-il une autre vision des choses de la vie.

Dès le début de l’affaire, des rumeurs circulaient sur une possible machination ourdie par des rivaux politiques. Mais rien ne permet encore d’appuyer cette version des faits, selon les enquêteurs cités par le New York Times. (Je partage aussi ce sentiment depuis le début).