Procès DSK : l’avocat de la plaignante maintient sa version

Posted on juillet 1, 2011

0




Si le procureur amorce déjà un acquittement de DSK l’avocat de Nafissatou Dialo se transforme en procureur dans le déballage ses accusations avec force détails (ce qui reste encore à démontrer) en raison de l’atteinte à la crédibilité de la présumée victime. Ce dernier s’apprête à entamer une procédure civile si au pénal l’affaire est stoppée par le procureur. Il confie cependant à la foule que sa cliente sera bien présente à la prochaine audience du 18 juillet.

S’il ne dément pas publiquement les nouvelles accusations, Kenneth Thompson soutient que sa cliente a été agressée sauvagement pour rallier de nouveau l’opinion publique. Il sent aussi la procédure au pénal lui échappe et que le procureur prudent prend lentement ses distances quant à la crédibilité de la plaignante.

Dans son article du jeudi 30 juin, le New York Times révèle un certain nombre d’éléments compromettant la crédibilité de la femme de chambre accusant DSK d’agression sexuelle. L’avocat de la plaignante, Kenneth Thompson, qui n’a pas démenti les accusations ni publié, pour l’instant, de communiqué, a fait savoir par mail au New York Times que « rien ne change concernant le fait le plus important, à savoir que Dominique Strauss-Kahn a agressé sexuellement la victime dans cette chambre de l’hôtel Sofitel », rapporte Le Figaro.

Lors de la publication de leur article, les journalistes du New York Times, qui précisent que la plaignante maintient qu’elle a été victime d’une agression, n’avaient pas pu joindre l’avocat de la plaignante.

Il semblerait qu’à l’audience le 18 juillet mais peut-être avant on se dirige vers un dénouement civil de cette procédure.