L’accusatrice de DSK a reconnu avoir menti devant le grand jury

Posted on juillet 1, 2011

0



L’accusatrice de DSK a reconnu avoir menti devant le grand jury

Le procureur a indiqué, dans un communiqué, que Nafissatou Diallo avait fait « un récit erroné » de l’agression présumée. Elle aurait notamment nettoyé trois autres chambres avant de dénoncer les faits incriminés, contrairement à ce qu’elle avait déclaré auparavant. Ce qui lui donnait le temps de construire une histoire et de fabriquer des preuves (AFP)

De sidération en sidération. Depuis ce dimanche matin 15 mai où les Français ont découvert, médusés, l’inculpation pour tentative de viol de celui qui allait peut-être devenir leur président, l’affaire Strauss-Kahn n’a été qu’une succession de coups de théâtre. Les révélations du New York Times selon lesquelles les enquêteurs ont découvert « des lacunes majeures dans la crédibilité » de l’accusatrice obligent à relire autrement, quoique prudemment, les très rares indications que la femme de chambre, jusqu’ici victime présumée, avait laissé apparaître. Celle-ci, selon le bureau du procureur, « maintient qu’elle a été attaquée » et les tests ADN attestent qu’une relation sexuelle a bien eu lieu entre elle et Dominique Strauss-Kahn, mais ses mensonges répétés au cours de l’enquête ont déstabilisé et pour le moins décrédibilisé l’accusation. Le bureau du procureur doute désormais des accusations faites par Nafissatou Dialo.