BEN LADEN – UN POST, TRES INTERESSANT !

Posted on mai 4, 2011

0



Seal of the Central Intelligence Agency of the...

Image via Wikipedia

Cher Bernard, j’ai la chance d’avoir un oncle dans la même promotion que Ben Laden à Harvard, le petit Ben est sorti major, mon oncle deuxième.

Pour avoir fréquenté ce personnage intéressant, il convient de préciser effectivement, que la presse est un organe liberticide qui ne s’adresse qu’aux cons. Votre version des faits ne me dérange pas, mais quelques points sont juste suffisamment capillo tractés pour devenir chauve. La drogue c’est l’asservissement des populations, j’ai passé ma jeunesse à Bagdad jusqu’en 2004 et, jusqu’aux dernières nouvelles, les drogues étaient données à la sortie des mosquées (notamment coke + poudre de fusil) pour ‘stimuler’ les jeunes qui allaient partir en camps d’entrainements (des camps qui ne passaient pas que par une formation militaire, mais aussi par la torture, un très bon livre, Ulysse from Bagdad de Schmitt qui décrit simplement quelques faits). Alors ramener la drogue aux USA, pour les cartels, ça me paraît un peu gros mais faisable, pour asservir la population laissez moi donc rigoler tout doucement. De plus Ben Laden, c’est le djihad en Serbie, c’est un engagement contre Milosevic, c’est ensuite un agent américain (les preuves, informelles, sont là, et on ne peut rien y faire). Un agent sacrifié au lendemain du 11 septembre (plus aucune réponse à la CIA 2 semaines avant le 11 septembre, laissant croire qu’il a retourné sa veste). Les tours jumelles, grosse blague nous sommes d’accords. La véritable énigme qu’il reste, est-ce que Ben Laden est toujours américo-djihadiste-américain ? Ou seulement américo-djihadiste ?

Au fait, pour en revenir à mon oncle, celui-ci décrit Ben Laden comme un admirateur (refoulé ?) de la puissance américaine durant ses années d’étude, y’a qu’les cons qui changent pas d’avis vous me direz.

PS : la SEULE et unique vraie raison d’Al Qaïda est la fin de la guerre froide. L’Amérique sans construction massive d’armes c’est plusieurs millions d’américains au chômage et une croissance en baisse de 3%. L’ennemi a été trouvé, des attentats sur un USS Cole (vide) ont été perpétrés, sans compter les ambassades qui n’ont pas suscité tant d’émoi, puis le fameux 11 septembre, là où on a seulement entendu pour la première fois Al Qaïda (création ‘officielle’ début années 90 si j’ai bonne mémoire). Qu’est-ce qui est mieux qu’un GROS ennemi ? Un PETIT ennemi omniprésent introuvable ! Et hop que j’te construis du SR 71, des M4, des drones prédators, des AC 130

Écrit par : Max | 02.05.2011