BEN LADEN – Mon analyse sur son exécution hâtive.

Posted on mai 4, 2011

1



Comment se fait-il qu’un commando d’élite absolument aguerri pour ce genre de mission ait tué Ben Laden alors qu’il n’offrait au demeurant aucune résistance puisqu’il n’était pas armé ? Des militaires de ce type ne perdent pas leur sang froid aussi facilement, car ils sont aptes à faire face devant toute éventualité selon les situations. Serait-ce une exécution délibérée programmée ? Fallait-il faire taire Ben Laden définitivement après avoir été employé par la CIA de nombreuses années ? Savait-il trop de choses embarrassantes ? Et si Ben Laden n’était en rien responsable pour les attentats du 11 septembre 2001 ? Celui-ci au début avait toujours nié en être l’auteur. C’est ensuite devant l’ampleur médiatique qu’il a revendiqué être l’instigateur de ces attentats. Il était alors agent de la CIA.
 

Une capture de Ben Laden aurait été par trop embarrassante pour les USA pour des raisons multiples ci-après développées si l’on se réfère à son existence jusqu’à ce jour.
 

1- La détention de Ben Laden aurait pu susciter de la part des cellules terroristes, une recrudescence des attentats avec prise d’otages en guise de monnaie d’échange pour la libération de celui-ci.
 

2- Un procès au grand jour de ce dernier avec ce côté spectacle dont raffolent les américains était impensable non seulement pour des raisons de sécurité, mais aussi pour les révélations de la défense face aux éléments de preuves contestables fournis par l’accusation. Cette longue procédure aurait été délicate assurément.
 

3- Le meilleur choix pour Obama bien qu’il ait dit le contraire, était de ʺliquiderʺ Ben Laden physiquement pour redorer son blason et celui de l’Amérique…
 

Obama s’est mis délibérément lui-même face à ce dilemme. A-t-il pris la bonne décision en pleine période électorale et crise financière ? L’Histoire le dira peut-être un jour. Nul doute cependant que le déclin économique des USA est déjà bien amorcé. D’autant que son influence qui n’est plus le moteur dans le monde s’affaiblit de jour en jour pour laisser place à la nouvelle donne des pays émergents.
 

Si Ben Laden a été touché à la tête avec des armes de ce calibre, employées par les commandos comme il est dit, on peut déjà imaginer que celui-ci était complètement méconnaissable, la tête transformée en un magma sanguinolent. Pourquoi avoir touché la tête plutôt qu’un membre ou une autre partie du corps ? Toutefois, on peut désormais douter de l’authenticité des photos qui seront ultérieurement divulguées après une autorisation concertée officielle.
 

Pourquoi autant de précipitation pour se débarrasser du corps et le jeter à la mer à la sauvette ? Par ailleurs, pourquoi affirmer en même pas 24h que l’ADN est bien celui de Ben Laden, quand on sait qu’il faut plusieurs jours d’analyses pour pouvoir décrypter et obtenir les résultats ?
 

Au fil des jours de nombreuses contradictions sont flagrantes dans les déclarations, des autorités, ce qui prête à s’interroger sur l’origine, l’authenticité des faits qui semble relever du scénario fantaisiste, relativement mal préparé. En effet ne soyons pas naïfs à ce point. C’est ce que l’on appelle de ʺl’enfumage sauce CIAʺ en pleine période électorale… Déjà dans un climat de psychose largement entretenu par les autorités (et les médias), la mise en place de mesures de sécurité a été renforcée.
 

La femme de Ben Laden qui fut blessée à la jambe et témoin de la scène risque cependant de parler si on ne la fait pas bien sûre disparaitre avant… en catimini.
 

Il est évident que ces faits mettront longtemps à retomber dans l’oubli. De nouvelles informations viendront contredire celles que nous avons. Un mort sans corps ne pourra empêcher certains groupuscules d’en faire un martyre et d’en revendiquer la pérennité de leurs actes dans le monde. Ce qui n’empêchera pas les conflits idéologiques, économiques de continuer au Moyen Orient, en Afrique, en vue de s’octroyer les ressources du sol au prix du sang par les grandes puissances (sur le déclin) avides d’étendre leur main mise coloniale sur les richesses naturelles. De fomenter d’autres révolutions, ou de conflits armés mais aussi de déstabiliser certaines contrées au profit des multinationales du CAC40.

Ainsi va le monde depuis qu’il existe… Dur, égoïste, violent et cruel.