Décès de Calvin Russel, voix burinée du folk-blues

Posted on avril 5, 2011

0



Calvin Russel est décédé dimanche, à l’âge de 62 ans, dans sa ville d’Austin (Texas), des suites d’une «longue maladie».

Plus connu en France qu’aux Etats-Unis, Calvin Russel n’avait commencé sa carrière internationale qu’à 40 ans, grâce au label New Rose, managé par Patrick Mathé. Un nouveau départ pour un musicien qui avait jusqu’ici une vie assumée de marginal
C’était un artiste bohème, très poète et globe trotter qui parcourait le monde, curieux de tout, qui ne se préoccupait pas des tabloïdes ni du succès. Il était un grand bonhomme, un artiste de talent qui laissera la marque inoubliable de son passage sur terre mais surtout dans le monde de la musique.

Le premier album A Crack In Time (1990) avait imposé cette silhouette de cow boy au visage buriné et à la voix rauque, qui excellait dans les ballades folk-blues. Au cours des années 1990, il a multiplié les albums, plusieurs connaissant un succès notable (dont Soldier), le son s’orientant vers un hybride de rock et de blues. Mais c’est sur les ballades acoustiques qu’il donnait son meilleur.

Calvin Russel avait un temps vécu en Suisse, notamment pour échapper aux ennuis récurrents qui lui collaient aux basques au Texas (il avait failli faire dix ans de prison, en 1997. Pour la seconde fois, de petites quantités de marijuana avaient été retrouvées dans sa voiture…).
Moins populaire dans les années 2000, il avait continué à enregistrer jusqu’en 2007. Un disque live enregistré au Trabendo en 2007 était sorti fin janvier 2011. Sa dernière tournée en France remonte à 2009.
Adieu l’artiste ! Les notes de tes musiques vont désormais parcourir les étoiles et charmer les anges…