La menace d’un autre séisme plus proche de Tokyo.

Posted on mars 24, 2011

0



Myers as Director of USGS, 2006

Image via Wikipedia

Le puissant séisme de magnitude 9 qui a frappé le nord-est du Japon le 11 mars a mis sous tension une autre zone de faille géologique, cette fois beaucoup plus proche de Tokyo.

La capitale japonaise n’est toutefois pas forcément sous la menace imminente d’une puissante secousse, et il est peu probable que la mégapole subisse un tremblement de terre aussi puissant que celui du 11 mars, vu la configuration des plaques tectoniques et des lignes de faille autour de la ville. Mais un séisme de forte puissance pourrait se révéler catastrophique étant donné la densité démographique de la région de Tokyo, forte de 39 millions d’habitants. «Même un séisme, disons de magnitude 7,5, aurait des conséquences sérieuses», souligne un sismologue.

Avant le séisme du 11 mars, le plus puissant observé au Japon depuis au moins 130 ans, peu de géologues pensaient que le pays présentait un risque élevé de tremblement de terre de magnitude 9 ou plus. Le séisme, qui a engendré un tsunami dévastateur, a modifié le paysage côtier dans le nord-est du pays, et pas seulement au-dessus du niveau de la mer. Il a créé une «tranchée» de 380 km de long sur 190 km de large dans le plancher océanique, en raison du mouvement d’une plaque tectonique qui s’est enfoncée de neuf mètres sous une autre, précise un autre chercheur.

Ce glissement a libéré de la pression au niveau du point de rupture, mais semble avoir mis sous tension des segments adjacents, explique-t-on au niveau de l’Institut géologique américain (USGS), d’où le risque d’une réplique de forte puissance à proximité de Tokyo.

Le phénomène se produit fréquemment après un violent séisme.

Le 26 décembre 2004, un séisme de magnitude 9 au large de l’Indonésie a provoqué un tsunami qui avait fait 226 000 morts dans 12 pays riverains de l’océan Indien. Trois mois plus tard, une secousse de magnitude 8,6 s’est produite sur la même ligne de faille, faisant un millier de morts.