Un Angevin expatrié au Japon : ʺOn est de moins en moins rassurésʺ

Posted on mars 17, 2011

0



Carte japon

Image via Wikipedia

Jeudi 17 mars 2011 flash-infos
Témoignage d’un expatrié au Japon.
David Sanclous, un Angevin expatrié au Japon, a quitté Tokyo par peur du risque nucléaire. Contacté ce jeudi après-midi par téléphone, peu avant minuit, heure locale, il parle d’une atmosphère de plus en plus lourde…


ʺJ’ai vécu le tremblement de terre à Tokyo, vendredi à 14 h 45, heure locale. Il était impressionnant. J’étais sur mon lieu de travail dans un bâtiment au 6e étage. On a eu des documents et du matériel tombés de l’armoire. On est sorti dehors en attendant que ça se calmeʺ.
ʺJ’ai quitté Tokyo, surtout par rapport aux dangers de la centrale nucléaire. C’est le responsable de mon bureau à Tokyo, où je travaille avec deux Français et quatre Japonais, qui a quitté le Japon. Avec ma compagne, j’ai décidé de me rendre dans le Sud du Japon, à 1 000 kilomètres de Tokyo, dans la famille de mon amie. Au Japon, les autorités et les médias sont plus rassurants que ce qui se dit en France. Mais avec les images qu’on peut voir en ce moment sur les télés japonaises, on est de moins en moins rassurés. Le taux de radioactivité augmente de façon inquiétante avec le temps qui passe. La nourriture est dévalisée dans les supermarchés. Il n’y a plus de stock de vivres, ni d’eau, dans certains magasins. L’essence est rationnée à cinq litres par voiture.ʺ
Des avions affrétés pour les Français
ʺOn est régulièrement informés par l’ambassade de France qui vient de nous dire que des avions ont été affrétés pour le retour des ressortissants français. On nous demande de nous inscrire sur une liste. Pour ma part, je reste au Japon mais je ne retournerai pas à Tokyo tant que la menace nucléaire sera là.ʺ